La CISAC – Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs – a publié en décembre 2015 une étude réalisée par EY et intitulée « Un monde très culturel – Premier panorama mondial de l’économie de la culture et de la création ».

Cette étude, première du genre, évalue la contribution économique et sociale de la culture et de la création au niveau mondial. Elle analyse 11 secteurs clés (arts visuels, architecture, livre, musique, cinéma, spectacle vivant,  journaux/magazines, radio, télévision, jeux vidéo, publicité) en Asie-Pacifique, en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique Latine, et en Afrique et au Moyen-Orient. 

L’étude montre que la contribution des secteurs culturels et créatifs à l’économie mondiale est majeure : les secteurs culturels et créatifs (ICC) génèrent des revenus supérieurs à ceux des services de télécommunications au niveau mondial (2 250 milliards de dollars US contre 1 570 milliards de dollars US) et emploient plus de personnes que l’industrie automobile en Europe, au Japon et aux États-Unis réunis (29,5 millions contre 25 millions). 

Elle conclut que les créateurs doivent être équitablement rémunérés, à leur juste valeur, pour l’utilisation et l’exploitation de leurs oeuvres. C’est une question de survie pour eux, une condition absolue pour qu’ils puissent continuer de contribuer à la culture et à l’économie. 

LIRE L’ÉTUDE

Un monde très culturel : Premier panorama mondial de l’économie de la culture et de la création

Étude
CISAC, EY
8 décembre 2015
Économie de la culture, Industries culturelles et créatives