La Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC) est la voix des professionnels de la culture à travers le monde. Elle regroupe une trentaine d’organisations qui représentent les créateurs, les artistes, les producteurs indépendants, les distributeurs, les radiodiffuseurs et les éditeurs dans les secteurs du livre, du cinéma, de la télévision, de la musique, du spectacle vivant et des arts visuels.

La Fédération est constituée en société au Canada et son secrétariat général est établi à Montréal. La Coalition française pour la diversité culturelle assure la représentation de la FICDC auprès de l’UNESCO à Paris.

Histoire et mission

Histoire

La Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC) est issue d’une mobilisation importante de la société civile en faveur de l’adoption, puis de la ratification de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

La FICDC a été fondée à Séville (Espagne) le 19 septembre 2007 pour remplacer le Comité international de Liaison des Coalitions pour la diversité culturelle (CIL). Ce Comité avait été créé en 2003 à l’initiative des Coalitions pour la diversité culturelle pour faciliter la coopération, le développement de positions et d’actions communes. Le CIL a notamment encouragé l’élaboration de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO en coordonnant la participation de représentants de la société civile et de professionnels du secteur culturel aux sessions de négociations internationales.

Depuis sa fondation, la FICDC a organisé plusieurs campagnes de ratification de la Convention en Asie Pacifique, en Amérique du Sud, en Europe et en Afrique, et a soutenu l’organisation de nombreux événements pour promouvoir la diversité des expressions culturelles.

Elle a réuni son congrès international à Salvador de Bahia (Brésil) en 2009, Bratislava (Slovaquie) en 2012, Mons (Belgique) en 2015, Montréal (Canada) en 2018.

Mission

La FICDC se donne désormais pour mission de coordonner les efforts de la société civile en vue de la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

L’article 11 de la Convention reconnaît le rôle fondamental de la société civile dans la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Depuis sa création, la FICDC joue un rôle moteur au sein des plateformes dont dispose la société civile pour faire entendre sa voix auprès des organes directeurs de l’UNESCO.

La FICDC appuie l’action de ses membres au moyen de recherches, d’outils ou d’événements qui permettent à la société civile d’assurer une vigilance et une participation aux débats et travaux ayant des incidences sur la diversité des expressions culturelles : révision des lois portant sur la culture, négociations commerciales, découvrabilité des contenus locaux, etc.

La FICDC favorise par ailleurs la participation et la concertation de ses membres et de la société civile lors des rencontres des organes de suivi de la Convention.

Axes de travail

Lors du congrès de Montréal, en octobre 2018, les membres ont défini les priorités de la FICDC pour les années à venir. 

Commerce

• Informer la société civile de l’importance des clauses d’exemption culturelle dans les accords de commerce internationaux;

• S’assurer que tous les États s’abstiennent de prendre des engagements de libéralisation sur les biens et services culturels au cours de négociations commerciales bilatérales, régionales ou internationales.

Diversité des expressions à l’ère numérique

• Défendre la capacité des gouvernements à mettre en place des politiques permettant de protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles sur le Web;

• Favoriser la disponibilité et la visibilité des contenus culturels locaux;

• Contribuer à l’améliorer des connaissances sur la diversité des expressions culturelles à l’ère numérique sur le terrain des données.

Mobilisation de la société civile 

• Encourager et soutenir la formation de coalitions nationales et de regroupements nationaux engagés dans la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles;

• Appuyer la concertation entre les membres à l’échelle régionale pour que soient mises en place des actions qui répondent aux défis régionaux;

• Mobiliser les groupes de recherche autour des enjeux de la diversité des expressions culturelle, particulièrement les différentes chaires de l’UNESCO.

Liens avec l’UNESCO

• Assurer une participation active de la FICDC dans la mise en oeuvre de la Convention;

• Associer la FICDC aux travaux des organes de suivi de la Convention et soutenir les actions qui renforcent son application aux niveaux national, régional et international.

Conseil d'administration

Beat Santschi

Beat Santschi est président de la FICDC et membre du comité directeur de la Coalition suisse pour la diversité culturelle. Musicien et gestionnaire culturel, diplômé de l’Université de Zurich, de la Jazzschule de Lucerne, du Guitar Institute of Technology de Los Angeles et du ZHAW Zentrum für Kulturmanagement, il est président central de l’Union suisse des artistes musiciens USDAM, vice-président de la Fédération internationale des musiciens FIM, membre du comité directeur de Swissperform et vice-président de la Coopérative suisse des artistes interprètes SIG.

Kodjo Cyriaque Noussouglo

Kodjo Cyriaque Noussouglo est vice-président Afrique de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle. Diplômé de l’Université Senghor d’Alexandrie et de l’Université de Lomé, il est enseignant-chercheur, expert du patrimoine et de la diversité culturelle. Directeur du Festival Filbleu, il préside la Coalition togolaise pour la diversité culturelle et l’association FILBLEUES, spécialisée dans l’organisation d’événements culturels et la formation artistique. Il est également Coordonnateur national des Centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC) au ministère togolais de la culture à Lomé.

Ray Argall

Ray Argall est vice-président Asie-Pacifique de la FICDC et coordonnateur de la Coalition australienne pour la diversité culturelle. Diplômé de l’Australian Film Television and Radio School, il a une carrière productive dans le cinéma en tant que réalisateur, producteur, directeur de la photographie, monteur et rédacteur sur des longs métrages, des courts métrages et des documentaires. Son premier long métrage, Return Home, a reçu le prix AFI 1990 du meilleur réalisateur, le prix du Film Critics Circle of Australia du meilleur réalisateur et du meilleur film. Ray Argall a été président de l’Australian Directors Guild (ADG) de 2006 à 2015 où il a représenté les cinéastes australiens dans de nombreux forums.

Mane Nett

Mane Nett est vice-présidente Amériques de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle et de la Coalition chilienne pour la diversité culturelle. Diplômée de l’Université pontificale catholique du Chili, elle a participé à plus de vingt-cinq projets de films pour la télévision et travaillé pour de nombreuses pièces de théâtre. Elle a été membre du conseil d’administration de Corporación Chile Actores et a occupé les postes de vice-présidente et présidente de l’Union des acteurs du Chili (SIDARTE), dont elle est actuellement membre du conseil d’administration. Elle est également membre du conseil d’administration de la Fundación Santiago Creativo.

Holly Aylett

Holly Aylett est directrice de la Coalition britannique et administratrice de la FICDC. Elle est chargée de recherche au Birkbeck College London. Titulaire d’une maîtrise en littérature anglaise de l’Université de Cambridge, elle a travaillé comme cinéaste indépendante avant d’enseigner le cinéma et les études culturelles. Elle a été rédactrice en chef et fondatrice de la revue Vertigo, consacrée au film indépendant britannique, a siégé au Comité culturel de la Commission nationale britannique pour l’UNESCO et a dirigé l’étude paneuropéenne « Où sont les femmes réalisatrices ? » sur l’égalité entre les sexes dans le cinéma (Réseau audiovisuel européen des femmes, 2016).

Guillaume Prieur

Guillaume Prieur est secrétaire de la FICDC. Diplômé de droit public de l’Université de Rouen et de sciences politiques de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, il est le directeur des affaires institutionnelles et européennes de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), la plus ancienne société d’auteurs au monde fondée par Beaumarchais en 1777. Il assure le secrétariat général de la Coalition française et des Coalitions européennes pour la diversité culturelle.

Secrétariat

Nathalie Guay

Secrétaire générale
Contact

Céline de Dianous

Agente de communication et de recherche
Contact